Groupe : Young Gods, The
Album : The Young Gods
Date : 2003-03-01
Label : Intoxygene
Distributeur :
Format : CD
Durée :

Cette
réédition nous replonge quelques années en arrière,
lorsque lycéens nous fûmes terrassés par un ovni sonore,
un album sans titre à la pochette couleur bronze. Un disque rapidement
élevé au rang d’objet de plaisir convulsif, coffret de rage
aux saveurs âpres, aux méandres passionnels. Pour certains ce fût
« la chanson du coup de fouet ou de sabre » (Si tu
gardes
), pour d’autres le cri de La Mouette, la fantaisie ravie
de Did you miss me…, à chacun son titre et ses émotions.
L’énigme insoluble des paroles des titres Comme si c’était
la dernière fois
, Soul idiot ou Envoyé présentes
sur la pochette et absentes du disque (ndlr : enfin résolue :
la réédition contenant les titres du maxi dont les paroles figuraient
sur la pochette de l’édition originale du vinyl) … Aujourd’hui
ce qui nous semblait monumental, brutal et primal en 1987 semble bien dépassé,
mais si les limites de la violence sonore ont évolué de façon
exponentielle, le premier album des YOUNG GODS reste un bloc d’abîme,
crû et poétique, une ruade immense en marge du rock’n’roll
circus, la preuve vivante que l’eau rouge palpite sous la pierre, que
le sang des fleurs inonde l’âme.

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire