Groupe : Geniuser
Album : I Am
Date : 2018-07
Label : Ahh Ohh Records
Format : CD/CD ltd/LP ltd

Après la disparition dans les années 90 du groupe le plus inclassable et peut-être le plus attachant du label 4ad de la grande époque, The Wolfgang Press, nous avions tous espéré retrouver les musiciens dans de nouveaux projets. Si le guitariste Andrew Gray est réapparu sous le nom de Limehouse Outlaw au début des années 2000, ce n’est qu’en 2005 que Michael Allen (chant, basse) est revenu avec un groupe plus électronique  Geniuser en duo avec Giuseppe De Bellis.

Un premier album hypnotique « Mud Black » réussi mais peut-être un peu monotone dans sa production très synthétique, suivi d’un EP 10″ entêtant, avant un long silence, semblait sceller cette nouvelle aventure. Pourtant il y a quelques mois un nouvel album a été annoncé et quel disque!

« I Am » qui comporte 12 titres en vinyle et cd (ou 14 titres en version cd limitée) est d’une densité sans pareil. De la voix retrouvée d’un Michael Allen au sommet de sa forme, présent également à travers ses lignes de basse rampantes et minimales, aux arrangements synthétiques et programmations grisantes de noirceur, écho d’un monde urbain déliquescent, d’un humain pris dans l’enfer moderne (on y cite Dante mais on pourrait aussi y voir des réminiscences de « Stalker » de Tarkovski, ou de nombreux échos à la face grimaçante et cauchemardesque de Lynch), le disque emporte et transporte.

Musicalement l’album est intense, lent et tortueux (Monkey) comme les titres les plus reptiliens de Wolfgang Press (période 1983-88), mais aussi totalement contemporain, des pulsations à la Public Image Ltd voire le Massive Attack le plus tortueux, des passages élégiaques électroniques, dérivant souvent vers un genre de blues post-apocalyptique  (Epiphany). Dans chaque registre Geniuser frappe juste, que ce soit des titres plus ‘uptempo’ (Is It Me) ou plus plombés comme ce dub poisseux et sombre Find You (on y sent la marque de Bottom Drawer des Wolfgang ce qui n’est pas pour déplaire).

Alors que sort l’album le groupe évoque quelques dates de concerts pour une tournée qui nous l’espérons franchira la Manche. A vos agendas de concerts.

 

NB: il est aussi question à l’occasion de la sortie d’un album « rétrospectif » de Rema-Rema sur 4ad, d’un projet Free Rivers regroupant une bonne partie de la tribu , In Camera, Renegade Soundwave, The Wolfgang Press soit Andrew Gray, Gary Asquith et Michael Allen… à suivre!

 


Laisser un commentaire