Groupe :Ataraxia
Album : Concerto N.6 : A Baroque Plaisanterie
Date : 0000-00-00
Label : Apollyon
Distributeur :
Format : CD
Durée :

Avec cinq albums et un EP (en collaboration avec ENGELSTAUB) réalisés

en moins de cinq années, ATARAXIA est le groupe de la scène heavenly-médiévale

le plus prolifique, sans pour autant sacrifier la qualité artistique

de ses compositions. Le nouvel album renforce encore l’aspect intemporel

de leur musique en se libérant totalement de la boite à rythmes

(si particulière qui claudiquait martialement sur les premiers albums)

et de la basse ; réduite à sa plus simple expression, la

musique (guitare classique, claviers) est lumineuse et limpide. La voix s’allie

à ce nouvel environnement sonore avec maestria, le timbre tour à

tour céleste et rauque de la voix de Francesca Nicoli ayant su gagner

en sobriété tout en gardant son étrangeté ;

les frémissements guettent l’auditeur le confinant à la

pâmoison ou à la révulsion.

 Le sous titre de l’album : « A BAROQUE PLAISANTERIE »

décrit à la perfection le contenu ; les morceaux y étant

présentés comme : Notturno, Madrigale, Arioso,

Toccata, Gavotta… ; au delà de ce concept d’une

collection de pièces baroques les italiens prouvent avec ferveur leur

attachement envers l?exigence esthétique du XVIème siècle.

 Enfin, pour clore cet album aux accents acoustiques, ATARAXIA a concrétisé

les désirs de son public en enregistrant un concert acoustique :

« LIVE IN A BAROQUE LOUNDGE » qui correspond à

la deuxième partie du disque. Les quatre titres qui la constituent sont

une relecture de morceaux anciens, qui prouvent s’il en était besoin

que la nouvelle orientation musicale du groupe ne compromet en rien leur talent.

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire