Groupe : v/a
Album : We came to dance vol.10
Date : 1997-12-01
Label :
Distributeur :
Format : DCD
Durée :

Toujours
à la pointe dans le domaine des compilations mélangeant gothique,
heavenly, dark-wave et électro, « WE CAME TO DANCE VOL.10 »
ne faillit pas à la règle, en trente-deux titres toutes les formes
de musiques sombres apparaissent ; la présence d’inédits
et de mixes inconnus renforçant encore le plaisir. La
multitude des genres donne un aspect chaotique et bigarré à une
collection de titres résolument orientés vers l’efficacité
« dancefloor ». Signalons quelques curiosités :
un mix électronique de Erkaufte de GOETHES ERBEN, une reprise
de DEAD CAN DANCE (In power we entrust the love advocated) par le groupe
heavenly-pop CHANDEEN, un PSYCHE « d’avant-guerre »
(Misery) et un délicieux LEATHER STRIP intitulé Kill
a raver !
(ndlr : avec plaisir !). Merveille
entre les merveilles, l’album comprend Morphedus un inédit
de SKINNY PUPPY période « THE PROCESS » ;
des morceaux de STILL PATIENT (gothique) et de STILL SILENT (dark-wave), à
ne pas confondre, superbes, apportant un souffle majestueux au second disque ;
un LOVE LIKE BLOOD qui replace le groupe à un niveau acceptable après
son pitoyable album « EXPOSURE » ; enfin, un CALVA
Y NADA qui occis nos neurones avec un Santos inocentes répétitif
et hystérique. La
dark-électro vindicative de IN STRICT CONFIDENCE (un peu moins inspirée
que sur leur album) ne peut rien contre le fait que la musique dark la plus
enthousiasmante du moment n’est plus tout à fait l’électro,
le glissement progressif vers des structures techno dévalorisant le genre
au profit d’un musique gothique plus traditionnelle renaissante et flamboyante.

Catégories : Chroniques

0 commentaire

Laisser un commentaire