Groupe : v/a
Album : Mystica Mysteria II
Date : 2001-08-01
Label : Angelwings
Distributeur :
Format : DCD
Durée :

Collection
de titres oscillant entre gothique, médiéval (électro ou
acoustique) et dark-folk, ce second volume capte l’attention de par la
richesse de la sélection (34 titres). Hélas, les limites de l’exercice
reposent sur la présence envahissante outre-Rhin de formations aux accents
métal comme MORGENSTERN, SUBWAY TO SALLY, HOLLENTHON, OTYG, VAN LANGEN…,
ou pseudo néoclassiques : HAGGARD (désopilants de sérieux).
Seuls THERION, DARGAARD ou EMPYRIUM dépassent les frontières du
credo métal en proposant de très bons titres. Fort heureusement,
ce double-album contient également d’heureuses révélations
comme MILA MAR (éditée sur STRANGE WAYS), AESMA DAEVA, ou le retour
en grace des MERLONS (revenus de leur escapade « crossover »
sur « SINNLICHT »). Le deuxième cd contient une
majorité de titres intéressants (mais pas d’inédits !) :
GAË BOLG, LOVE IS COLDER THAN DEATH, CORVUS CORAX, ARCANA, MEDIEVAL BABES,
ENGELSSTAUB, RAJNA, PILORI, THE MOORS… A quoi bon de telles compilations,
sinon peut-être pour le « club Dial » section gothique-médiéval ?
Seule excuse, tout au moins pour la France, de tels disques permettront peut-être
de faire connaître des formations victimes de la distribution inexistante
de ce type de musique dans notre pays.

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire