Groupe : The Infinite Three
Album : Crust of Utopia
Date : 2012-01-20
Label : Actual Size Music
Distributeur :
Format : ltd CD
Durée :

The Infinite Three concentre la matière noire et rampante, les lancinantes reptations rythmiques et la tension lovée et lévitante qui émanait déjà des précédents projets de Robert Allen et Daniel Knowler. Moins noise-rock que Leisur Hive, leur précédent projet, parfois riverain des ondes grésillantes, grignotées des parties de guitares en boucle que Dan apporte dans Cindytalk, The Infinite Three est hautement viral. A chaque fois que l’on dépose le disque dans la platine, un flottement s’installe à la fois violent et subtilement caressant. Il a certainement était trop de fois évoqué le spectre de Swans dans les chroniques touchant au groupe, une référence dont s’émancipe allégrement le duo. Les origines de leur univers sont certainement issues de ces figures ancestrales du rock industriel ou d’un post-punk expérimental, mais lorsque l’on écoute les rampants Three Blooms Dub ou Pearls, au delà d’une basse à la Public Image Ltd et de torsions bruitistes indus dans les guitares, c’est un ailleurs musical qui est proposé, un blues émotionnel où Birthday Party serait projeté dans la scène post-noise expérimentale contemporaine. En sept titres intenses et incandescents « Crust of Utopia » s’impose comme l’un des grands disques de 2011.


0 commentaire

Laisser un commentaire