Groupe : Sieben
Album : No less than all
Date : 2012-01-19
Label : Redroom
Distributeur :
Format : CD
Durée :

Avec près d’une dizaine d’albums édités depuis la fin des années 90, Sieben le projet de Matt Howden a su évoluer, se renouveler, réinventant constamment son expérimentation violonistique. Depuis quelques années, le ton est fortement teinté de coldwave et la présence dans ce contexte d’une reprise de « Transmission » n’est pas une surprise, même si l’exercice n’est pas le sommet de « No less than all », le rythme assez binaire de la chanson cadrant mal avec les méandres intérieurs de l’univers de Sieben, la relecture est vivante et incarnée. Nourri de science-fiction, évoquant des zones aux confins du cyberpunk et du steampunk, la présence de la nature est beaucoup plus diffuse que par le passé. Musicalement des couleurs étranges évoquent les univers arty de Legendary Pink Dots, la couleur rythmique des titres les plus abstraits de Talking Heads/David Byrne (Shake the tree) ou un genre de blues afro-expérimental païen (Black dog day). Cette richesse sonore fascinante est toujours imprégnée d’un halo de gravité, d’élégance teinté ici des rougeoyantes lumières d’un monde au bord de l’explosion, aux soubassements  effondrés, l’incendie rampant sous nos yeux. 

Catégories : Chroniques

Laisser un commentaire