Groupe : Eat Lights Become Lights
Album : Heavy Electrics
Date : 2012-09-25
Label : Rocket Girl
Distributeur :
Format : ltd LP/CD
Durée :

Les Londoniens de Eat Lights Become Lights réunissent dans leur musique plusieurs décennies d’influences musicales. Eminemment krautrock par les structures rythmiques avec tension ascensionnelle dominante, à l’instar de Clinic ou Stereolab qui avaient en leur temps ramené ce courant à la lumière, Eat Lights Become Lights explore parfaitement ce mélange rock et électronique. Du krautrock le groupe garde les martèlements et saccades nerveuses (cela évoque d’ailleurs assez souvent l’approche des Normands de Minh May), mais le groupe invoque aussi les nappes Kosmische Rock des premiers Tangerine Dream (Runners), entraînant l’auditeur dans une transe hybride entre libération sonore des early 70’s et expérimentation éclectique des 10’s. Intrigant, ultra-référentiel et finalement contemporain, « Heavy Electrics » exprime à merveille un des aspects de la « rétromanie » créative, une revisitation excitante tant intellectuellement que sur le plan sonore.


Laisser un commentaire