Groupe : In The Nursery
Album : 1961
Date : 2017-03-11
Label : ITN Corporation
Distributeur :
Format : CD/CD Ltd metal box

Année de naissance des jumeaux Klive & Nigel Humberstone, « 1961 » au-delà du titre, est aussi le thème structurant le nouvel album studio du groupe de Sheffield. Après deux oeuvres majeures dans leur discographie « Era » et « Blind Sound » nous pouvions imaginer un disque dans la continuité de ces dernières années. Or il n’en est rien, tant ce nouvel album propose et explore le son et l’univers In The Nursery d’une manière nouvelle et audacieuse. Le disque est en effet à la fois plus intimiste, humaniste et organique. Basse rampante, chant élégant et retenu dès l’ouverture Until Before After, vision panoramique d’une oeuvre qui débuta sur les cendres du post-punk de Joy Division (avec un premier mini-album « When Cherished Dreams Come True » en 1983) et qui retrouve la vibration de cette Angleterre industrielle laissée exsangue par Margaret Thatcher tout en offrant un regard contemporain sur ce passé. Parcouru par l’histoire de cette année 1961: mur de Berlin (Torschlusspanik), conquête de l’espace (Retrofire), fondation d’Amnesty International à Londres (Prisoner Of Conscience), pacifisme et satire avec l’adaptation de la nouvelle Catch 22 (Pacify)…, le disque est d’une densité fascinante sans jamais sombrer dans un didactisme pesant. Musicalement tous les éléments qui font d’In The Nursery l’un des groupes majeurs issu de la scène industrielle et post-punk sont présents mais semblent réinventés. Les atmosphères sont tissées autour de sons d’époque: ronflement du moteur d’une Ford Consul, samples de voix (Yuri Gagarin)… se mêlant à des mélodies plus nues et intenses que jamais sur des lignes de basse, des cordes mélancoliques, des claviers subtilement dosés et les voix masculines et féminines des frères Humberstone et de Dolores Marguerite C., sans oublier les roulements de tambours et percussions marques de fabrique du groupe depuis ses origines (l’épique Torschlusspanik en est peut-être l’exemple le plus académique). Moins emphatique que de coutume, plus acoustique avec des instants quasi dark-folk (Pacify ou le martial Solaris), parfois plus coldwave, « 1961 » déjoue tout ce que l’on pouvait attendre d’un groupe que l’on renvoie souvent à un genre plus orchestral-néoclassique. Cette évolution fait de ce nouvel opus un disque captateur que l’on peine à enlever de la platine. Une oeuvre qui s’imprime durablement et émeut, de la sobre complainte Prisoner Of Conscience magnifiée par le chant en français de Dolores au très sombre Grand Corridor au chant masculin anxieux et sépulcral.

NB: l’édition limitée numérotée en boîtier métal sérigraphié avec inserts est disponible sur le site du groupe http://www.inthenursery.com/


Laisser un commentaire

Articles similaires

News

Concert « release party » Spleen XXX au Ballon Rouge (Cherbourg)

A l’occasion de la sortie de leur premier album sur Meidosem Records, le groupe rouennais Spleen XXX proposera un concert en trio. Sous haute influence coldwave & goth-rock, « Poems of Charles Baudelaire » est une plongée Lire la suite…

Chroniques

Endlesston – Between Time

Groupe : Endlesston Album : Between Time Date : 2017-21-11 Label : Infrastition Distributeur : Format : CD Ce nouveau projet mené par Laurent Saïet et Ben Ritter (ex-Begin Says/B. Says) est une oeuvre sinueuse Lire la suite…

Chroniques

Follow Me Not – If The Sky Remains

Groupe : Follow Me Not Album : If The Sky Remains Date : 2017-21-11 Label : Unknown Pleasures Records Distributeur : Format : CD Ltd Avec ce sixième album, le second sur le label Unknown Lire la suite…